La nounou broie du noir

Une fois n’est pas coutume, je ne suis pas contente, voir même furax!
Je vous explique…
J’ai rencontré, la semaine dernière, une jeune fille de 14 ans voulant être, plus tard, assistante maternelle. J’ai donc discuté avec elle et cherché à savoir ce qu’il lui plaisait dans ce métier.
Devinez! Allez-y, devinez ce qu’elle ma répondu!
« Quand on est assistante-maternelle, on est tranquille chez soi, on fait ce qu’on veut. »
Bon je ne suis pas totalement stupide, je sais que c’est l’idée que la plupart des gens se font du métier: c’est facile, à la portée tout le monde, pas besoin de faire de grandes études pour s’occuper d’enfants… Et j’en passe… Je sais aussi que certaines assistantes maternelles nuisent gravement à notre réputation, et toute seule dans mon salon, je n’ai pas de solutions. Alors je me bats, je me bats tous les jours contre ces idées reçues, pour que ce métier soit reconnu. Je fais partie de ces nounous qui se forment, qui exercent leur métier avec passion, qui s’investissent dans l’épanouissement de chaque famille accueillie. Non ce n’est pas de l’argent facilement gagné, non je ne fais pas le ménage, ni le repassage, ni même le dîner durant les heures d’accueil des enfants. Toutes les activités proposées sont réfléchies, préparées, testées à l’avance. Je pense sincèrement être une bonne professionnelle, et je continuerai à me battre pour être reconnue.
Alors à quand un diplôme ass-mat?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *